Les Bleus étaient «tristes, énervés, déçus, déchirés» après leur défaite en finale de l'Euro

11 juillet 2016 - 17:20

Blaise Matuidi n'a pas pu retenir ses larmes.
À leur passage devant la presse, pour tenter d'expliquer les raisons de leur défaite en finale de l'Euro, dimanche contre le Portugal (0-1 a.p.), les Bleus étaient abattus. Ils rêvaient d'un autre dénouement.   Les larmes aperçues au coup de sifflet final sur certaines joues, comme celles de Blaise Matuidi et Christophe Jallet, étaient séchées quelques minutes après. Mais les visages des joueurs de l’équipe de France sont restés bien fermés au moment de leur passage devant la presse, après leur défaite en finale de l’Euro contre le Portugal (0-1 a.p.), dimanche. Une bonne heure après la rencontre, les Bleus sont passés comme d’habitude un par un, en zone mixte. Ils n’avaient aucune envie de s’arrêter devant les micros, pas besoin de leur demander pour le voir. Pourtant, malgré leur chagrin, plusieurs d’entre eux ont fait le métier et exprimé leur peine, avec des mots de circonstance.

«On est très tristes et tous un peu énervés, a lâché en premier Antoine Griezmann, arrivé bien avant ses partenaires, sans doute pressé d’en finir avec ses obligations médiatiques pour ne plus entendre parler de cette maudite soirée. C’est frustrant parce qu’on a tout donné. Mais le football est comme ça : parfois il donne, parfois il reprend.» Un peu plus tard, c’est Hugo Lloris qui a accompli son devoir de capitaine en répondant à toutes les questions. «On est tous déçus et déchirés de ne pas avoir gagné ce trophée. Le sentiment est chargé de beaucoup de tristesse. Quand on touche le poteau à la 92e minute, c’est le football, c’est parfois cruel. Mais il faut faire avec», a estimé le gardien tricolore, fataliste.   «On est très malheureux, parce qu'on a déçu les Français»   Juste à côté de lui, André-Pierre Gignac, le plus abattu, a eu besoin de quelques secondes pour reprendre ses esprits. Soupirs, yeux dans le vague et perles de sueur sur le front, l’attaquant qui est passé proche d’offrir la victoire aux Bleus dans le temps additionnel n’a pas caché sa déception. «C’est terrible, c’est un cauchemar, a-t-il indiqué.C’est vraiment terrible», a-t-il répété à plusieurs reprises, avant d’ajouter qu’il allait passer«des vacances de merde», à cause de cette défaite. Egalement très ému, Olivier Giroud n’a pas tenu très longtemps avant de tourner les talons : «C’est difficile de parler à chaud. On est très malheureux, parce qu’on a déçu les Français. Ça se joue à rien, c’est très très dur.»

Paul Pogba a fait encore plus court en passant parmi les derniers, sans s’arrêter. À un confrère qui tentait de l’alpaguer, le jeune milieu français a lancé : «Parler ? Pour quoi dire ? Ma déception ? Elle se voit non ?» Excellent pendant toute la rencontre, Moussa Sissoko aurait rêvé d’être désigné homme du match en cas de succès. Au lieu de ça, c’est lui qui a fermé le bal, en rejoignant à toute vitesse le bus des Bleus, sans un mot. Avant lui, Patrice Evra, Kingsley Coman et Steve Mandanda n’avaient même pas eu le cœur à se montrer devant les journalistes. C’est par un chemin détourné qu’ils s’en étaient allés,«pleins de regrets» comme Blaise Matuidi, dont les larmes n’étaient pas très loin de recommencer à couler.

Commentaires

ANCIENS +55 environ 2 heures
MASSY / U17 et 3 2 jours
U15 (2) 2 jours
5-2
COMBS / U19 4 jours
COMBS / U19 et 6 autres : résumés des matchs 4 jours
COMBS / U19 et 2 4 jours
2-2
ROCHETTE VAUX LE PENIL / +45 4 jours
6-1
Choisy le roi / U17 4 jours
1-0
ESCV 5 / BRIARD S.C. 5 jours
2-4
ESCV 3 / CHAUM. GUI. CHAMP. 5 jours
0-3
COMBS LA VILLE C.A. / ESCV 2 5 jours
1-0
COURBEVOIE SPORTS / ESCV 5 jours
RECHERCHE EDUCATEURS 8 jours
+45 11 jours
3-4
DAMMARIE / U15 (1) 12 jours

INSCRIPTIONS

CONTACT CLUB

 

COULEUR DU CLUB : Rouge / Noir

ADRESSE :

Maison des sports (SIS) 

Boîte 20

5 rue Aimé Césaire 

77240 Cesson

CONTACTS : Quentin DALIBOT

Tel : 01 60 63 24 10  

Portable : 06 63 90 30 07

EMAIL DU CLUB :  escvfootball@lpiff.fr / escv@bbox.fr